1630: Création de la chambre von Hohenbalken: une petite merveille

Ursula V. Karl von Hohenbalken

Ursula Karl von Hohenbalken entra au couvent en 1613, à l'âge de 16 ans. Elle fut nommnée prieure en 1625, après avoir renoncé à la charge d'abbesse en faveur de sa consoeur Katharina Mohr, plus âgée. Cinq ans plus tard, elle fit ériger de petits appartements, comprenant une antichambre, une pièce de réception et une chambre à coucher. Ce fait est inhabituel: de tels appartements privés n'étaient en principe attribués qu'aux abbesses.

La famille von Hohenbalken

Ursula Karl von Hohenbalken est originaire d'une vieille famille de notables du Val Müstair. La famille possédait le château dit "Balcun at" sur le versant opposé de la vallée, dont il ne reste plus aujourd'hui que quelques murs en ruine. Plusieurs femmes de la famille von Hohenbalken entrèrent au couvent; trois d'entre elles furent élues abbesses, parmi lesquelles Ursula V, abbesse de 1640 à 1666, fut de loin la plus entreprenante.

La chambre von Hohenbalken: Müstair – Zürich et retour

On ne peut imaginer une retraite plus intime que cette petite pièce.“, écrivait Josef Zemp au début du 20ème siècle. Il fut le premier investigateur du monastère, et acquit la chambre pour le Musée national suisse où, pendant 70 ans, elle fit partie de l'exposition permanente. En 2000, elle fut confiée à Müstair en qualité de prêt permanent, remontée dans son lieu d'origine, et rendue accessible au public.

 

 

A déouvrir aujourd'hui dans le musée du monastère

La chambre von Hohenbalken, pièce de réception de la prieure Ursula, est aujourd'hui présentée dans le musée. Ce petit bijou ne mesure que 4,03 m de long, 3,16 m de large et 2,39 m de haut. Elle est lambrissée en bois d'arole et pourvue d'un poêle, d'une petite armoire murale et de deux fenêtres à meneaux, avec verres en cul-de-bouteille et volets coulissants. La fenêtre sud est rehaussée d'un encadrement peint sur la façade extérieure.