1528: L'abbatiale devient aussi église paroissiale

Müstair reste fidèle à la foi catholique

L'abbesse Barbara von Castelmur eut à subir les affres de la peste et des troubles confessionnels. Elle promit à la population de Müstair l'usage permanent de l'église du couvent comme église paroissiale. Une votation légendaire s'ensuivit: de fait, Müstair est le seul village resté catholique dans la portion suisse du Val Müstair. En signe tangible de son nouveau statut, l'église paroissiale se vit accoler un clocher érigé vers 1530.

Un clocher construit en plusieurs étapes

Les trois premiers niveaux du clocher furent construit en l'espace de quatre ans, mais la chambre des cloches elle-même fut érigée plus de 50 ans après: le beffroi actuel y fut intégré vers 1644. Des quatre cloches existantes, les deux plus petites furent fondues en 1504, peu après la guerre de Souabe, et sont les plus anciennes cloches de la vallée. La plus grosse des quatre fut fondue en 1558, la dernière 107 ans plus tard. La sonnerie est aujourd'hui programmée électroniquement. L'accord des quatre cloches d' / e' / cis' est très spécial. La mélodie est rare est donne à la sonnerie un caractère fort et origninelle.

Le clocher, l'église et la tour Planta forment une silhouette reconnaissable entre toutes

Le toit à deux pans peu marqués ainsi que les proportions du clocher laissent à penser qu'il ne fut jamais terminé. Mais comme la sagesse populaire l'énonce, le provisoire a tendance à durer... et aujourd'hui, le clocher, les absides de l'église et la tour Planta avec ses créneaux en queue d'hirondelle composent la silhouette si caractéristique du monastère Saint-Jean de Müstair.