1512: Edification de la suite von Castelmur

L'abbesse Barbara von Castelmur aménage ses appartements dans l'aile nord

Les appartements de Barbara von Castelmur comportaient un vaste vestibule d'où on alimentait le poêle de la pièce de réception, ladite pièce richement décorée, avec son oriel, son poêle en faïence et sa banquette, enfin une chambre à coucher donnant sur les archives du monastère et pourvue d'un accès aux latrines, suspendues en façade nord. Cet accès privatif et contrôlé aux archives est une singularité; il fut par suite condamné et remplacè par une entrée par le sud.

Le traitement des boiseries est caractéristique du gothique tardif, avec ses coups de brosse horizontaux tracés avant la pose. La pièce d'apparat fut décorée de frises ajourées à remplages et ponctuellement rehaussée de couleurs. La chambre à coucher reçut également un riche décor sculpté en bas-relief.

 

La suite von Castelmur a été plusieurs fois remaniée

Le logis abbatial fut réutilisé et partiellement réaménagé par les abbesses suivantes. Dans la deuxième moitié du 17ème siècle, la pièce d'apparat fut badigeonnée avec une peinture minérale gris clair, puis dans le deuxième quart du 19ème siècle, repeinte au Vert de Schweinfurt, un pigment très lumineux mais contenant de l'arsenic. Les couches picturales toxiques et décollées ont été supprimées, les autres laissées en place; la pièce se présente donc aujourd'hui dans son décor baroque.

Logis abbatial, salle de réunion, farinier, salle d'étude pour les novices

La pièce d'apparat semble avoir longtemps servi de salle de réunion; les banquettes murales en témoignent. Au 20ème siècle, la pièce servit d'atelier de tissage, de farinier, de dépôt de tapis ou de bureau d'appoint. A l'avenir, elle devrait incorporer le noviciat et se convertir en salle d'étude et de détente.

 

Restaurierung noch nicht abgeschlossen

Das ehemalige Schlafzimmer und die Vorhalle der Castelmurabtei harren noch der Restaurierung. Da die Finanzierung dieser Arbeiten noch nicht gänzlich gesichert ist, freut sich die Stiftung Pro Kloster St. Johann über jede Spende, die die Arbeiten zur Renovierung vorantreiben und damit das Warten der Nonnen auf einen "neuen" Studienraum verkürzen.